Pergola bioclimatique : définition et explications

La pergola est connue et utilisée depuis longtemps dans le jardin. Certes, elle sert de support pour les plantes grimpantes, mais également de protection contre les rayons du soleil pour ceux qui désirent profiter de l’extérieur en été. Mais saviez-vous qu’il existe, notamment, une variante plus intéressante, qui s’adapte à toute saison ? Il s’agit de la pergola bioclimatique. De nombreux propriétaires adoptent, déjà, cet accessoire d’extérieur, mais beaucoup ignorent, encore, son utilisation et ses atouts particuliers.

Qu’est-ce qu’une pergola bioclimatique ? 

Une pergola bioclimatique possède les mêmes structures qu’une pergola classique. Fixée sur l’une des façades extérieures, elle comporte deux supports verticaux, qui supportent la toiture. À la différence de la pergola traditionnelle, la toiture de celle-ci est constituée par des lames parallèles orientables. D’ailleurs, l’adjectif « bioclimatique » provient du fait que ces lames peuvent tourner de 0 à 360°, pour répondre au plaisir de l’utilisateur, selon le temps qu’il fait. En effet, pour profiter d’une meilleure luminosité et des rayons du soleil, vous pouvez ouvrir les lames, pendant le beau temps. En cas de pluies, il suffit de les refermer, pour vous protéger et savourer un moment de détente à la fraîcheur du vent. Le système d’ouverture et de fermeture peut se faire grâce à une télécommande automatique, ou manuelle.

Pour optimiser ces atouts de la pergola bioclimatique, vous pouvez l’installer sur la façade la plus ensoleillée de votre maison. Certains fabricants la vendent en sur-mesure, ou en superposition, si la surface à couvrir est plus grande. Il est obligatoire, cependant, que l’édifice où elle est installée, supporte une charge de 500 kg, soit le poids moyen de la pergola bioclimatique. Pour plus d’explication, vous pouvez en savoir plus ici.

Pourquoi opter pour une pergola bioclimatique ?

La pergola bioclimatique ajoute de l’esthétique à votre terrasse, au jardin ou à la piscine. Elle est fabriquée à partir de matériaux résistants à toute sorte d’intempéries, sans se déformer, que ce soit par la pluie, le vent, l’orage, le coup de soleil, etc. C’est d’ailleurs, pourquoi, ses lames sont faites pour répondre à toutes les conditions climatiques et météorologiques. Ainsi, vous pouvez profiter d’un moment de détente tout le long de la journée à l’extérieur. En bas de la construction, vous pouvez déposer des meubles extérieurs pour y ajouter du charme. Une pergola bioclimatique est assez résistante pour supporter d’autres accessoires, qui favorisent son esthétisme. Certes, vous pouvez ajouter du volet roulant tout autour, du store, ou bien des parois vitrés. La pergola bioclimatique permet, aussi, de réduire votre consommation d’énergie. En hiver, vous pouvez ouvrir les lames pour faire entrer les rayons du soleil et optimiser la lumière dans votre pièce. En été, les lames en aluminium réfractent les rayons du soleil, pour atténuer la chaleur dans la salle. Vous pouvez alors, diminuer l’utilisation d’un climatiseur.

Comment choisir votre pergola bioclimatique ?

Pour acheter une pergola bioclimatique, vous devez considérer quelques paramètres de choix. Misez surtout sur la qualité de la construction. Différents matériaux, vous seront proposés pour en fabriquer, mais l’aluminium est celui qui offre le meilleur rapport qualité/prix. Bien que ce matériau soit léger, il est très résistant et procure une esthétique incomparable. Vérifiez que les lames orientables sont étanches. En effet, les lames fermées doivent vous permettre de rester à l’abri de la pluie, ainsi que vos mobiliers. La pergola bioclimatique doit être munie d’une gouttière pour l’évacuation de l’eau. Le mécanisme d’orientation des lames est un critère de choix important, car il devra être pratique pour vous. Ainsi, vous pouvez choisir entre une orientation manuelle à l’aide de manivelle et un mécanisme électronique. Ce dernier se fait à l’aide d’une télécommande. Certaines pergolas bioclimatiques dernières cris sont dotées de capteurs automatiques, grâce à l’installation de station météo. Ainsi, les lames s’ouvrent ou se ferment automatiquement, en fonction du temps.